Sanità internazionale 6 settembre 2016

Les médecins internistes de l’hôpital se plaignent: “Nous ne sommes pas respectés”

« Nous ne sommes pas des stagiaires! ». Aux Etats-Unis les médecins internistes de l’hôpital ont exprimé leur frustration de ne pas être respectés par leurs collègues et par les patients. La recherche “Today’s Hospitalist” montre que 70% des répondeurs ne se sent pas respecté: «Nous sommes les secrétaires de tous, nous sommes dévalués e faisons […]

« Nous ne sommes pas des stagiaires! ». Aux Etats-Unis les médecins internistes de l’hôpital ont exprimé leur frustration de ne pas être respectés par leurs collègues et par les patients. La recherche “Today’s Hospitalist” montre que 70% des répondeurs ne se sent pas respecté: «Nous sommes les secrétaires de tous, nous sommes dévalués e faisons ce que les autres ne veulent pas faire mais qui ne concerne pas nos devoirs » affirme Amir Emami, un médecin interniste de l’hôpital qui en train de travailler pour construire un syndicat pour protéger lui-même et ses collègues. En plus, le médecin interniste est souvent vu comme un traducteur entre le médecin et le patient, avec des conséquences négatives sur la qualité de la communication et sur la santé du patient. Le docteur John Nelson, expert de médecine hospitalière avec 30 ans de pratique, explique les bonne pratique qui permettrait à ces médecins d’améliorer leur condition de travail : éviter d’adopter une attitude de victime ; assumer sa responsabilité ; mettre en œuvre les bon valeurs de la citoyenneté ; trouver une niche dans laquelle se former ; souligner sa professionnalité, même  à travers les vêtements ; établir des relations avec les autres collègues ; être conscient des aspects positifs et négatifs de sa profession ; communiquer avec les autres collègues en considérant toujours la qualité de prise en charge du patient. Le docteur Nelson rappelle que les programmes des médecins internistes de l’hôpital sont très récents et certains médecins ne sont pas encore prêts à donner le contrôle de leurs patients aux médecins internistes parce que ils n’en comprennent pas les bénéfices : « Pour cette raison leur condition doit être acceptée telle quelle, mais sans oublier la possibilité de l’améliorer ».

 

Articoli correlati
The hospitalists complain: «No one respects us»
“We are not intern”. In the United States the hospitalists have complained publically about the fact that they are not respected by colleagues and patients. The “Today’s Hospitalist” survey shows that 70% of the respondents said they felt not respected by the non-hospitalists: «In essence, we’ve become the secretaries to other services – complains Amir […]
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

Taglio pensioni e quota 100, che succede ai medici iscritti all’Enpam? Parla il vicepresidente Malagnino

Ad agosto le prime uscite dei dipendenti pubblici con 62 anni di età e 38 di contributi. Secondo i sindacati, saranno circa mille i medici che ogni anno approfitteranno della riforma pensionistica, c...
Lavoro

Ex specializzandi: nel 2018 dallo Stato rimborsi per oltre 48 milioni e nuovi ricorsi sono pronti per il 2019

La "road map dei risarcimenti" regione per regione: Lazio in testa con 9 milioni, sul podio Lombardia e Sicilia. Più di 31 milioni al centro-sud con la Sardegna in forte crescita. Pronta la nuova azi...
Mondo

Da Messina alla Nuova Zelanda, la storia del fondatore di Doctors in Fuga: «Così aiuto giovani medici ad andare all’estero»

Stipendi più alti, maggiore attenzione al merito, assenza di contenziosi legali grazie ad una migliore comunicazione tra medici e pazienti. Davide Conti è in Nuova Zelanda da nove anni e non ha alcu...