Sanità internazionale 1 dicembre 2015

Santé internationale

La santé aux temps des réseaux sociaux

Selon une récente enquête du National Audit Office, au Royaume-Uni, de plus en plus de patients dénoncent problèmes de communication avec leur médecin de famille. Dans les années 2011-2012, 19% de la population a déclaré ne pas réussir à contacter au téléphoner leur spécialiste de confiance, pendant que dans les années 2014-2015 cette donnée s’est élevée à 27%.
En Italie, par contre, ceux qui se demandent comment améliorer la relation avec leurs patients sont les médecins. Selon un sondage de Consulcesi, 91% des médecins, il est nécessaire de valoriser la communication avec les patients pour augmenter la qualité et la quantité de l’activité professionnelle. Parallèlement, 72% juge importants, ou bien, fondamentaux le outils de communication de nouvelle génération comme les réseaux sociaux, sites internet et Apps mobiles. De façon significative, 48% des médecins utilise un site internet pour promouvoir leur activité, 16% utilise régulièrement les réseaux sociaux et 14% les Apps. Ces nombres sont destiné à augmenter puisque juste un médecin sur cinq (22%) continue à utiliser les méthodes publicitaires traditionnels.
Le Vice-président du Conseil National de l’Ordre des Médecins français, Jacques Lucas, a déclaré: “Notre système de santé doit vite s’adapter à ces innovations médicales. L’apparition du téléphone a rapproché médecins et patients. Il devrait en être de même pour les objets connectés”.

Articoli correlati
International healthcare 
Healthcare in the time of social networks
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Salute

È Giulia Grillo il nuovo Ministro della Salute: ecco come la pensa su vaccini, liste d’attesa e intramoenia

Il medico, nato a Catania il 30 maggio di 43 anni fa, è stata indicata per il dicastero della Salute del Governo Conte. Spesso presente in prima linea alle iniziative sindacali unitarie dei medici, t...
Politica

Corruzione in sanità, Sileri (M5S): «Toglie risorse a pazienti, combatterla sarà priorità del governo Conte»

«La lotta alla corruzione fa parte del contratto di governo. Io come medico vivo la corruzione in sanità che mangia gran parte del fabbisogno destinato ad i pazienti» così il chirurgo e senatore d...
Salute

Contratto medici, Quici (CIMO): «Aran ci propone copia e incolla del comparto sanità. Ma noi non firmeremo testi peggiorativi»

Il Presidente del sindacato si dice ‘arrabbiato’ per l’andamento delle trattative sul rinnovo contrattuale. E spiega: «Lo Stato ha incluso le risorse nel Fondo sanitario nazionale mentre le reg...