Sanità internazionale 12 gennaio 2016

Santé internationale 

La marche incessante des dispositifs médicaux

Appareils et corsets orthopédiques, lunettes, appareils acoustiques, béquilles, fauteuils roulants et stimulateurs cardiaques: ils ne constituent que quelques-uns des dispositifs médicaux les plus utilisés; ils suffissent toutefois pour comprendre l’influence qu’ils exercent sur la qualité de vie de millions de personnes qui, grâce à la technologie, peuvent vivre sereinement. Selon le Rapport sur la dépense des structures sanitaires du Système national de Santé 2014, édité par le Ministère de la Santé Italien, les États-Unis sont les leaders mondiaux pour ce qui concerne la production et consommation de dispositifs médicaux, en représentant 40% du marché mondial, suivis par l’Europe, qu’en détient 25%, le Japon, avec 17%, et le reste du monde, avec environ 15%.

L’année dernière, le marché américain équivalait à plus de 125 milliards de dollars (Espicom, 2015), avec un taux de croissance annuel moyen de 6,1% jusqu’au 2018. En Europe, le même marché coûte 5,67 milliards d’euros, avec une augmentation de 9,1% par rapport à l’année dernière, génère un chiffre d’affaires d’environ 100 milliards d’euros par an, et emploie plus de 575milles de personnes (Eucomed, 2013). Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne constituent 70% du chiffre d’affaires total. Ces chiffres ont augmenté dans le monde entier par rapport à 2013, par conséquent  les analystes estiment que le taux de croissance du secteur sera de 5% (CAGR) d’ici 2020, avec un chiffre d’affaires total de 514 milliards de dollars (EvaluateMedTech, 2014).

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Diritto

Ex specializzandi, 16 miliardi a rischio per le casse dell’erario. Arriva Ddl per accordo Governo e camici bianchi

C’è una bomba ad orologeria nelle casse pubbliche: la vertenza tra gli ex specializzandi ’78-2006 e lo Stato. Gli aventi diritto ammontano a oltre 110mila medici e il contenzioso costerà all’e...
Formazione

ECM e validazione delle competenze mediche: più spazio alla professione. Lavalle (Agenas): «Ecco come funzionerà»

«Dare un valore all’apprendimento non certificato è utile stimolo per professionista» così Franco Lavalle, vicepresidente OMCeO Bari e membro dell’Osservatorio Nazionale del’ Age.na.s
Professioni Sanitarie

Professioni sanitarie, Beux (TSRM e PSTRP): «Ordine favorirà qualità. Ora servono decreti attuativi»

Inizia a prendere vita il nuovo ordine istituito nella scorsa legislatura. 33mila i professionisti già censiti ma se ne stimano 230-240mila