Sanità internazionale 1 dicembre 2015

Santé internationale

La santé aux temps des réseaux sociaux

Selon une récente enquête du National Audit Office, au Royaume-Uni, de plus en plus de patients dénoncent problèmes de communication avec leur médecin de famille. Dans les années 2011-2012, 19% de la population a déclaré ne pas réussir à contacter au téléphoner leur spécialiste de confiance, pendant que dans les années 2014-2015 cette donnée s’est élevée à 27%.
En Italie, par contre, ceux qui se demandent comment améliorer la relation avec leurs patients sont les médecins. Selon un sondage de Consulcesi, 91% des médecins, il est nécessaire de valoriser la communication avec les patients pour augmenter la qualité et la quantité de l’activité professionnelle. Parallèlement, 72% juge importants, ou bien, fondamentaux le outils de communication de nouvelle génération comme les réseaux sociaux, sites internet et Apps mobiles. De façon significative, 48% des médecins utilise un site internet pour promouvoir leur activité, 16% utilise régulièrement les réseaux sociaux et 14% les Apps. Ces nombres sont destiné à augmenter puisque juste un médecin sur cinq (22%) continue à utiliser les méthodes publicitaires traditionnels.
Le Vice-président du Conseil National de l’Ordre des Médecins français, Jacques Lucas, a déclaré: “Notre système de santé doit vite s’adapter à ces innovations médicales. L’apparition du téléphone a rapproché médecins et patients. Il devrait en être de même pour les objets connectés”.

Articoli correlati
International healthcare 
Healthcare in the time of social networks
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Salute

Endometriosi, arriva nuovo Ddl: 25 milioni per la ricerca e bonus malattia. Sileri (Comm. Sanità): «Prevenzione e tutela contro patologia subdola»

Per contrastare il ritardo nella diagnosi il disegno di legge presentato al Senato prevede corsi di formazione per ginecologi e medici di famiglia e una Giornata nazionale per parlare della malattia. ...
Politica

Sunshine Act, ecco cosa prevede Ddl trasparenza. Il relatore Baroni (M5S): «Così si previene corruzione. Per i medici no oneri burocratici»

Il provvedimento, in discussione in Commissione Affari Sociali, è sul modello di una analoga legge francese. Soglia minima per la dichiarazione è 10 euro: l’obbligo sarà in capo alle industrie sa...
Formazione

Formazione ECM, c’è tempo fino al 2019 per mettersi in regola. La proposta di Lenzi (Area medica): «Rafforzare obbligo crediti in alcune discipline»

Delibera Agenas stabilisce che per il triennio 2014/2016 si potranno utilizzare i crediti maturati nel periodo 2017/2019. Il presidente del Comitato di Biosicurezza e Biotecnologie e membro della Comm...