Sanità internazionale 1 Dicembre 2015

Santé internationale

La santé aux temps des réseaux sociaux

Selon une récente enquête du National Audit Office, au Royaume-Uni, de plus en plus de patients dénoncent problèmes de communication avec leur médecin de famille. Dans les années 2011-2012, 19% de la population a déclaré ne pas réussir à contacter au téléphoner leur spécialiste de confiance, pendant que dans les années 2014-2015 cette donnée s’est élevée à 27%.
En Italie, par contre, ceux qui se demandent comment améliorer la relation avec leurs patients sont les médecins. Selon un sondage de Consulcesi, 91% des médecins, il est nécessaire de valoriser la communication avec les patients pour augmenter la qualité et la quantité de l’activité professionnelle. Parallèlement, 72% juge importants, ou bien, fondamentaux le outils de communication de nouvelle génération comme les réseaux sociaux, sites internet et Apps mobiles. De façon significative, 48% des médecins utilise un site internet pour promouvoir leur activité, 16% utilise régulièrement les réseaux sociaux et 14% les Apps. Ces nombres sont destiné à augmenter puisque juste un médecin sur cinq (22%) continue à utiliser les méthodes publicitaires traditionnels.
Le Vice-président du Conseil National de l’Ordre des Médecins français, Jacques Lucas, a déclaré: “Notre système de santé doit vite s’adapter à ces innovations médicales. L’apparition du téléphone a rapproché médecins et patients. Il devrait en être de même pour les objets connectés”.

Articoli correlati
International healthcare 
Healthcare in the time of social networks
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Non Categorizzato

La diffusione del coronavirus in tempo reale nel mondo e in Italia

Al 3 luglio, sono 10.874.146 i casi di coronavirus in tutto il mondo e 521.355 i decessi. Mappa elaborata dalla Johns Hopkins CSSE.   I CASI IN ITALIA Bollettino del 2 luglio: nell’ambito del ...
Diritto

Pensioni, la Cassazione: «Necessaria richiesta per lavorare fino a 67 anni». Altrimenti due anni di attesa per il primo assegno

Il rischio per il lavoratore è di essere sollevato dall’incarico al compimento dei 65 anni, senza ricevere la pensione. Possibile eccessiva riduzione degli organici in sanità
Salute

Coronavirus, il fisico Sestili: «I numeri che abbiamo in Italia sono ancora distanti dalla realtà. Nel mondo contagi in aumento»

Il fondatore della pagina Facebook “Coronavirus – Dati e Analisi Scientifiche”: «Gli italiani hanno fame di notizie, ma servono dati di qualità»
di Tommaso Caldarelli