Sanità internazionale 16 maggio 2016

Lorsque le DPC est pas indépendant

___

‘alarme a été soulevée en France, mais peut être d’intérêt pour les médecins de tous le monde. Une partie des 10 000 médecins de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) est dans une « situation à risque » face aux conflits d’intérêts qui existent entre le corps médical et les industriels du médicament, estime le rapport rédigé à l’intention de l’établissement public. Pour  éviter que les professionnels se placent, «de plein gré ou malgré eux» dans de telles situations,les auteurs souhaitent modifier des pratique. Les activités annexes, les congrès, les visiteurs médicaux et les fonds destinés aux essais cliniques sont notamment dans leur collimateur. Le rapport écarte toute tentative d’isolement des hôpitaux vis-à-vis de l’industrie, qui serait un obstacle à leur mission primaire: «contribuer au progrès médical, à sa diffusion et à sa mise à disposition du plus grand nombre». «Un centre hospitalo-universitaire (CHU) a une triple mission: le soin, l’enseignement et la recherche», peut on encore lire. Chacune d’entre elles est une cible potentielle pour des conflits d’intérêts. Les propositions du rapport insistent sur trois points généraux”. Ce cumul doit être plus strictement encadré. Le rapport stipule que le temps consacré, la rémunération et la nature des prestations effectuées doivent être compatibles avec l’exercice hospitalier et les intérêts de l’AP-HP. Plus précisément, ces activités externes doivent recevoir une autorisation de l’université, qui en définira la nature.

Articoli correlati
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

E-fattura, Marino (OMCeO Roma): «Dal 2019 cambia tutto, professionisti sanitari si attivino o rischio sanzioni»

«Per attivare la procedura occorre il ‘sistema d’interscambio’: ecco come funziona» così Emanuela Marino dell’Ufficio relazioni con il pubblico dell’OMCeO Roma parla delle novità in mate...
Salute

Endometriosi, arriva nuovo Ddl: 25 milioni per la ricerca e bonus malattia. Sileri (Comm. Sanità): «Prevenzione e tutela contro patologia subdola»

Per contrastare il ritardo nella diagnosi il disegno di legge presentato al Senato prevede corsi di formazione per ginecologi e medici di famiglia e una Giornata nazionale per parlare della malattia. ...
Politica

Sunshine Act, ecco cosa prevede Ddl trasparenza. Il relatore Baroni (M5S): «Così si previene corruzione. Per i medici no oneri burocratici»

Il provvedimento, in discussione in Commissione Affari Sociali, è sul modello di una analoga legge francese. Soglia minima per la dichiarazione è 10 euro: l’obbligo sarà in capo alle industrie sa...