Sanità internazionale 16 Maggio 2016

Lorsque le DPC est pas indépendant

___

‘alarme a été soulevée en France, mais peut être d’intérêt pour les médecins de tous le monde. Une partie des 10 000 médecins de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) est dans une « situation à risque » face aux conflits d’intérêts qui existent entre le corps médical et les industriels du médicament, estime le rapport rédigé à l’intention de l’établissement public. Pour  éviter que les professionnels se placent, «de plein gré ou malgré eux» dans de telles situations,les auteurs souhaitent modifier des pratique. Les activités annexes, les congrès, les visiteurs médicaux et les fonds destinés aux essais cliniques sont notamment dans leur collimateur. Le rapport écarte toute tentative d’isolement des hôpitaux vis-à-vis de l’industrie, qui serait un obstacle à leur mission primaire: «contribuer au progrès médical, à sa diffusion et à sa mise à disposition du plus grand nombre». «Un centre hospitalo-universitaire (CHU) a une triple mission: le soin, l’enseignement et la recherche», peut on encore lire. Chacune d’entre elles est une cible potentielle pour des conflits d’intérêts. Les propositions du rapport insistent sur trois points généraux”. Ce cumul doit être plus strictement encadré. Le rapport stipule que le temps consacré, la rémunération et la nature des prestations effectuées doivent être compatibles avec l’exercice hospitalier et les intérêts de l’AP-HP. Plus précisément, ces activités externes doivent recevoir une autorisation de l’université, qui en définira la nature.

Articoli correlati
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Salute

Il medico di famiglia che paga di tasca propria lo psicologo per i suoi pazienti: la storia di Antonio Antonaci

A Galatina i “precursori” del decreto Calabria. La psicologa: «La compresenza di queste due figure professionali all’interno dello studio di medicina generale limita l’assunzione di farmaci e...
di Isabella Faggiano
Lavoro

Riposo dopo la reperibilità, Spedicato (Fems): «In altri Paesi europei sempre garantito recupero di 24-48 ore»

La delegata della Federazione europea dei medici salariati illustra il funzionamento dell’istituto della reperibilità nel resto d’Europa: in Slovenia c’è una soglia limite oltre la quale diven...
di Giovanni Cedrone e Giulia Cavalcanti
Lavoro

Pronta reperibilità, ecco perché il nuovo contratto dei medici potrebbe violare la direttiva europea sulle 11 ore di riposo

L’ipotesi di CCNL dei medici, all’articolo 27, sembra derogare dalla direttiva Ue 88 del 2003 che sancisce le 11 ore di riposo consecutive. Sindacati sul piede di guerra. I casi di Francia, Spagna...
di Cesare Buquicchio e Giovanni Cedrone