Sanità internazionale 28 giugno 2016

États-Unis, augmentation de 15% du recours à l’homéopathie

L’utilisation de la médicine homéopathique augmente de la part des citoyens américains. Cela a été révélé par une récente enquête menée par l’Université Harvard et diffusé de la part de la revue « The American Journal of Public Health ». Les données montrent comment une augmentation de 15% s’est produite par rapport à la même typologie d’enquête […]

L’utilisation de la médicine homéopathique augmente de la part des citoyens américains. Cela a été révélé par une récente enquête menée par l’Université Harvard et diffusé de la part de la revue « The American Journal of Public Health ». Les données montrent comment une augmentation de 15% s’est produite par rapport à la même typologie d’enquête conduite en 2002 et en 2007. À l’époque, les chercheurs découvrirent que les citoyens américains adultes qui faisaient usage de médicaments homéopathiques étaient, respectivement, 1.7% et 1.8%. Maintenant, donc, les personnes qui prennent des médicaments homéopathiques représentent 2.1% de la population totale. L’enquête fait référence aux données rassemblées en 2012 par la « National Health Interview Survey » concernant l’utilisation de médicaments homéopathiques parmi les citoyens adultes aux États-Unis par rapport à d’autres traitements de la Médicine Complémentaire Alternative. D’après l’analyse des données, il s’avère que environs deux-tiers des sujets qui déclarent recourir à la médicine homéopathique l’a placée parmi leurs trois premières choix thérapeutiques, en ajoutant que la consultation d’un homéopathe a représenté une importante opportunité pour eux. Les chercheurs soulignent en plus que la différence de perception des bénéfices entre ceux qui se remettent à un médecin homéopathe et ceux qui prennent des médicaments homéopathiques achetés par eux-mêmes est dramatique. Il sont cependant nécessaires, expliquent les auteurs, de nouveaux études et données pour comprendre le potentiel réel de la médicine homéopathique et les bénéfices qu’elle peut apporter à la santé publique.

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Diritto

Ex specializzandi, 16 miliardi a rischio per le casse dell’erario. Arriva Ddl per accordo Governo e camici bianchi

C’è una bomba ad orologeria nelle casse pubbliche: la vertenza tra gli ex specializzandi ’78-2006 e lo Stato. Gli aventi diritto ammontano a oltre 110mila medici e il contenzioso costerà all’e...
Formazione

ECM e validazione delle competenze mediche: più spazio alla professione. Lavalle (Agenas): «Ecco come funzionerà»

«Dare un valore all’apprendimento non certificato è utile stimolo per professionista» così Franco Lavalle, vicepresidente OMCeO Bari e membro dell’Osservatorio Nazionale del’ Age.na.s
Professioni Sanitarie

Professioni sanitarie, Beux (TSRM e PSTRP): «Ordine favorirà qualità. Ora servono decreti attuativi»

Inizia a prendere vita il nuovo ordine istituito nella scorsa legislatura. 33mila i professionisti già censiti ma se ne stimano 230-240mila