Sanità internazionale 28 giugno 2016

États-Unis, augmentation de 15% du recours à l’homéopathie

L’utilisation de la médicine homéopathique augmente de la part des citoyens américains. Cela a été révélé par une récente enquête menée par l’Université Harvard et diffusé de la part de la revue « The American Journal of Public Health ». Les données montrent comment une augmentation de 15% s’est produite par rapport à la même typologie d’enquête […]

L’utilisation de la médicine homéopathique augmente de la part des citoyens américains. Cela a été révélé par une récente enquête menée par l’Université Harvard et diffusé de la part de la revue « The American Journal of Public Health ». Les données montrent comment une augmentation de 15% s’est produite par rapport à la même typologie d’enquête conduite en 2002 et en 2007. À l’époque, les chercheurs découvrirent que les citoyens américains adultes qui faisaient usage de médicaments homéopathiques étaient, respectivement, 1.7% et 1.8%. Maintenant, donc, les personnes qui prennent des médicaments homéopathiques représentent 2.1% de la population totale. L’enquête fait référence aux données rassemblées en 2012 par la « National Health Interview Survey » concernant l’utilisation de médicaments homéopathiques parmi les citoyens adultes aux États-Unis par rapport à d’autres traitements de la Médicine Complémentaire Alternative. D’après l’analyse des données, il s’avère que environs deux-tiers des sujets qui déclarent recourir à la médicine homéopathique l’a placée parmi leurs trois premières choix thérapeutiques, en ajoutant que la consultation d’un homéopathe a représenté une importante opportunité pour eux. Les chercheurs soulignent en plus que la différence de perception des bénéfices entre ceux qui se remettent à un médecin homéopathe et ceux qui prennent des médicaments homéopathiques achetés par eux-mêmes est dramatique. Il sont cependant nécessaires, expliquent les auteurs, de nouveaux études et données pour comprendre le potentiel réel de la médicine homéopathique et les bénéfices qu’elle peut apporter à la santé publique.

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

E-fattura, Marino (OMCeO Roma): «Dal 2019 cambia tutto, professionisti sanitari si attivino o rischio sanzioni»

«Per attivare la procedura occorre il ‘sistema d’interscambio’: ecco come funziona» così Emanuela Marino dell’Ufficio relazioni con il pubblico dell’OMCeO Roma parla delle novità in mate...
Salute

Endometriosi, arriva nuovo Ddl: 25 milioni per la ricerca e bonus malattia. Sileri (Comm. Sanità): «Prevenzione e tutela contro patologia subdola»

Per contrastare il ritardo nella diagnosi il disegno di legge presentato al Senato prevede corsi di formazione per ginecologi e medici di famiglia e una Giornata nazionale per parlare della malattia. ...
Politica

Sunshine Act, ecco cosa prevede Ddl trasparenza. Il relatore Baroni (M5S): «Così si previene corruzione. Per i medici no oneri burocratici»

Il provvedimento, in discussione in Commissione Affari Sociali, è sul modello di una analoga legge francese. Soglia minima per la dichiarazione è 10 euro: l’obbligo sarà in capo alle industrie sa...