Sanità internazionale 11 ottobre 2016

Aucune bourse pour les spécialisées : médecins sur le pied de guerre… en France

11 mois d’attente et les bourses ne sont pas encore arrivées. Les jeunes médecins inscrits au Diplôme d’études spécialisées (DES) en France pourraient être obligés d’abandonner leur formation. Ces derniers sont très remontés contre les autorités : «Nous comptions sur ces bourses pour payer les frais pédagogiques», se désolent ces médecins.   Si les bourses ne sont […]

11 mois d’attente et les bourses ne sont pas encore arrivées. Les jeunes médecins inscrits au Diplôme d’études spécialisées (DES) en France pourraient être obligés d’abandonner leur formation. Ces derniers sont très remontés contre les autorités : «Nous comptions sur ces bourses pour payer les frais pédagogiques», se désolent ces médecins.

 

Si les bourses ne sont pas octroyées cette année, ce sera l’abandon et l’annulation des inscriptions pour bon nombre des médecins inscrits aux DES pour défaut de paiement des frais d’inscription. Cela contraste avec la politique du gouvernement qui voulait doter tout le pays d’un personnel de santé qualifié. Car le déficit de spécialistes va augmenter de plus en plus, le ministère de la Santé avait décidé d’octroyer des bourses aux médecins pour se spécialiser : en 2014, des bourses ont été données à tous les médecins qui s’étaient inscrits. C’est dans ce contexte que les jeunes médecins ont décidé de laisser derrière eux des contrats pour entamer la spécialisation».

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

E-fattura, Marino (OMCeO Roma): «Dal 2019 cambia tutto, professionisti sanitari si attivino o rischio sanzioni»

«Per attivare la procedura occorre il ‘sistema d’interscambio’: ecco come funziona» così Emanuela Marino dell’Ufficio relazioni con il pubblico dell’OMCeO Roma parla delle novità in mate...
Salute

Endometriosi, arriva nuovo Ddl: 25 milioni per la ricerca e bonus malattia. Sileri (Comm. Sanità): «Prevenzione e tutela contro patologia subdola»

Per contrastare il ritardo nella diagnosi il disegno di legge presentato al Senato prevede corsi di formazione per ginecologi e medici di famiglia e una Giornata nazionale per parlare della malattia. ...
Politica

Sunshine Act, ecco cosa prevede Ddl trasparenza. Il relatore Baroni (M5S): «Così si previene corruzione. Per i medici no oneri burocratici»

Il provvedimento, in discussione in Commissione Affari Sociali, è sul modello di una analoga legge francese. Soglia minima per la dichiarazione è 10 euro: l’obbligo sarà in capo alle industrie sa...