Sanità internazionale 27 ottobre 2015

Santé internationale

Jusqu’où est-ce que la peur des vaccins mène?

Les politiciens italiens doivent faire face à une inquiétante baisse des vaccinations et la situation n’est pas différente pour leurs collègues européens. Le scepticisme à l’égard des vaccins pour leurs présumés dommages collatéraux s’est répandue comme une traînée de poudre depuis 1998, quand The Lancet publia en Angleterre un étude qui reliait les causes de l’autisme à cette pratique. L’auteur fut interdit de la profession de médecin, l’étude fut démenti, mais la suspicion commença à s’insinuer. Retournons au 2015. Selon un sondage mené par l’Association nationale Groupement de pharmaciens, 74% des citoyens Français n’ont pas l’intention de se vacciner contre la grippe, en considérant ça comme une pratique risquée (22%) ou inutile (54%). Ces données représentent un motif de grande inquiétude pour le Ministère de la Santé d’au-delà des Alpes. Toutefois, sauf surprise, la probabilité de l’introduction de mesures drastiques et discutables comme celles adoptées dans l’hémisphère sud est plutôt basse. Par exemple, en Australie, les citoyens qui ne vaccinent pas leurs enfants perdent le droit à bénéficier de nombreux services d’État et allégements fiscaux.

Articoli correlati
International healthcare
Where does the fear of vaccines lead to?
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Salute

È Giulia Grillo il nuovo Ministro della Salute: ecco come la pensa su vaccini, liste d’attesa e intramoenia

Il medico, nato a Catania il 30 maggio di 43 anni fa, è stata indicata per il dicastero della Salute del Governo Conte. Spesso presente in prima linea alle iniziative sindacali unitarie dei medici, t...
Politica

Corruzione in sanità, Sileri (M5S): «Toglie risorse a pazienti, combatterla sarà priorità del governo Conte»

«La lotta alla corruzione fa parte del contratto di governo. Io come medico vivo la corruzione in sanità che mangia gran parte del fabbisogno destinato ad i pazienti» così il chirurgo e senatore d...
Salute

Contratto medici, Quici (CIMO): «Aran ci propone copia e incolla del comparto sanità. Ma noi non firmeremo testi peggiorativi»

Il Presidente del sindacato si dice ‘arrabbiato’ per l’andamento delle trattative sul rinnovo contrattuale. E spiega: «Lo Stato ha incluso le risorse nel Fondo sanitario nazionale mentre le reg...