Sanità internazionale 29 novembre 2016

Primaires en France : la santé selon Fillon

François Fillon a gagné les primaires de la droite et du centre français et il est candidat aux élections présidentielles du 2017. Avec 66,5% des votes a gagné au second tour contre Alain Juppé. Au cours de la campagne électorale Fillon a expliqué plusieurs fois son programme politique sanitaire. Fillon voudrait réformer le financement du […]

François Fillon a gagné les primaires de la droite et du centre français et il est candidat aux élections présidentielles du 2017. Avec 66,5% des votes a gagné au second tour contre Alain Juppé. Au cours de la campagne électorale Fillon a expliqué plusieurs fois son programme politique sanitaire. Fillon voudrait réformer le financement du système de soins pour assurer la pérennité. La conséquence est une redéfinition des rôles de l’assurance publique et privée : l’Amo (assurance maladie obligatoire) se focaliserait sur les maladies graves ou de longue durée et les Ocam (Organismes assurance maladie complémentaires) financeraient tout le reste. En ce qui concerne la formation professionnelle, le candidat voudrait un développement de la télémédecine, pour assurer une bonne coordination parmi les différents acteurs sanitaires, une réduction des tâches administratives et des délais de payement.

Alain Juppé, par contre, dans son programme misait à rétablir la confiance avec les professionnels sanitaires, en soulignant l’importance de la responsabilité et de la transparence. Au sujet des remboursements Juppé voulais maintenir la couverture actuelle. Juppé, ainsi que Fillon, montrait un intérêt élevé pour la télémédecine, la recherche et l’industrie.

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Salute

Endometriosi, arriva nuovo Ddl: 25 milioni per la ricerca e bonus malattia. Sileri (Comm. Sanità): «Prevenzione e tutela contro patologia subdola»

Per contrastare il ritardo nella diagnosi il disegno di legge presentato al Senato prevede corsi di formazione per ginecologi e medici di famiglia e una Giornata nazionale per parlare della malattia. ...
Politica

Sunshine Act, ecco cosa prevede Ddl trasparenza. Il relatore Baroni (M5S): «Così si previene corruzione. Per i medici no oneri burocratici»

Il provvedimento, in discussione in Commissione Affari Sociali, è sul modello di una analoga legge francese. Soglia minima per la dichiarazione è 10 euro: l’obbligo sarà in capo alle industrie sa...
Formazione

Formazione ECM, c’è tempo fino al 2019 per mettersi in regola. La proposta di Lenzi (Area medica): «Rafforzare obbligo crediti in alcune discipline»

Delibera Agenas stabilisce che per il triennio 2014/2016 si potranno utilizzare i crediti maturati nel periodo 2017/2019. Il presidente del Comitato di Biosicurezza e Biotecnologie e membro della Comm...