Sanità internazionale 6 dicembre 2016

Cancer du poumon: la mortalité des femmes augmente en Europe

Le cancer du poumon est le cancer responsable du plus grand nombre de décès en France. Il est lié dans 90% des cas au tabagisme, et il est le cancer le plus meurtrier chez l’homme (21 000 décès) et le 2ème chez la femme (9 500 décès). Toutefois, l’Eurostat marque une diminution des taux de […]

Le cancer du poumon est le cancer responsable du plus grand nombre de décès en France. Il est lié dans 90% des cas au tabagisme, et il est le cancer le plus meurtrier chez l’homme (21 000 décès) et le 2ème chez la femme (9 500 décès). Toutefois, l’Eurostat marque une diminution des taux de mortalité à cause du cancer du poumon chez les hommes et une augmentation chez les femmes en Europe. Dans le cadre du 3ème Plan cancer 2014-2019, la Haute Autorité de Santé (HAS) a évalué l’intérêt de dépister ce cancer chez les fumeurs à un stade précoce, dans le but de traiter la maladie de façon efficace . Mais la situation actuelle montre que : la maladie est difficilement détectable à un stade précoce à cause de sa rapidité d’évolution ; l’examen de dépistage disponible n’est pas adapté ; les possibilités de traitements sont restreintes, même à un stade précoce de la maladie ; les personnes qui pourraient bénéficier d’un dépistage ne sont pas précisément identifiables ; la réduction de la mortalité grâce à ce dépistage n’est pas établie dans le contexte français ; il y a trop de risques et d’inconvénients associés à ce dépistage pour des bénéfices très incertains. La HAS conclut qu’il est nécessaire poursuivre les recherches sur les traitements, les caractéristiques de la maladie et les techniques de dépistage et intensifier la lutte contre le tabagisme avec des actions incitant les jeunes à ne pas commencer à fumer et les fumeurs à arrêter.

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Formazione

ECM e validazione delle competenze mediche: più spazio alla professione. Lavalle (Agenas): «Ecco come funzionerà»

«Dare un valore all’apprendimento non certificato è utile stimolo per professionista» così Franco Lavalle, vicepresidente OMCeO Bari e membro dell’Osservatorio Nazionale del’ Age.na.s
Professioni Sanitarie

Professioni sanitarie, Beux (TSRM e PSTRP): «Ordine favorirà qualità. Ora servono decreti attuativi»

Inizia a prendere vita il nuovo ordine istituito nella scorsa legislatura. 33mila i professionisti già censiti ma se ne stimano 230-240mila
Lavoro

Allarme chirurghi, Marini (Acoi): «Specialità scelta solo da 90 giovani. Siamo tra i migliori al mondo, appello alle istituzioni»

Il messaggio lanciato da Sic e Acoi riunite in congresso: «Sostenete la chirurgia italiana che, nonostante tutto, c’è ed è forte. Contenzioso medico-legale e stipendi tra i peggiori in Europa dis...