Sanità internazionale 19 gennaio 2016

Santé internationale

Est-ce que les Ebola fighters ont gagné?

Est-ce que le tragique chapitre qui a tué 11315 personnes, sur un total de 28637 cas en deux ans, est vraiment terminé? En déclarant le Liberia, le dernier Pays qui avait enregistré des cas de contagion, comme “ebola free“, l’OMS a annoncé le possible arrêt de la pandémie. Toutefois, c’est une victoire apparente, étant donné le cas isolé enregistré dans les derniers jours en Sierra Leone. Et apparente puisque, après des périodes de latence, le virus en question resurgit cycliquement depuis 1976.

C’est en effet la même OMS qui a réitéré une admonestation fondamentale: «Il ne faut pas baisser les bras». Il s’agit de la troisième déclaration sur le Liberia, à la suite de la résurgence de la maladie plusieurs années plus tard en deux cas. Le critère officiel pour établir la fin d’une épidémie c’est attendre le double de la période d’incubation du virus – c’est-à-dire, 42 jours après le résultat négatif des tests chez les sujets contaminés – sans la réapparition de nouveaux cas de contagion. Si l’attente est sans surprises, la cessation de la transmission du virus d’humains à humains est confirmée. Les trois Pays les plus flagellés par cette épidémie sans précédent sont Guinée, où s’enregistra le premier cas en décembre 2013, Sierra Leone et Liberia. Le pic de contagions a été enregistré dans la deuxième moitié de 2014, avec centaines de morts chaque semaine, et a descendu radicalement en 2015, grâce à une mobilisation internationale massive, mais tardive.

Cependant, l’exemple du Liberia, comme souligné par l’Organisation, n’autorise pas à prêter moins d’attention: «L’activation d’une équipe prête à une réponse rapide en cas de nouveaux contagions est fondamentale», on lit dans le dernier bulletin sur l’épidémie. Et le monde, apparemment, a appris sa leçon: il est nécessaire de former et d’informer de façon adéquate tous ceux qui travaillent en première ligne et en coulisse : dès villages égarés au cœur d’Afrique aux structures sanitaires d’avant-garde en Occident, il faut mettre à disposition des opérateurs sanitaires les connaissances et les instruments les meilleurs, les compétences scientifiques les plus influentes et l’organisation la plus efficace pour gérer l’éventuelle résurgence d’Ebola et d’autres pandémies ravageuses.

Articoli correlati
OMS Al G20: «Prossima epidemia sarà doppia: una causata dal virus, l’altra dalla paura»
Per la prima volta un summit importante come il G20 ha affrontato temi legati alla salute. All’incontro di Amburgo dei giorni scorsi era quindi presente anche il nuovo Direttore Generale dell’Organizzazione Mondiale della Sanità, Tedros Adhanom, che, nel suo discorso, ha illustrato ai potenti della terra le priorità da affrontare per evitare l’insorgere di nuove […]
Autismo: ad essere colpiti 500mila italiani. Il disturbo è in aumento in tutto il mondo
L'autismo è stato di recente inserito nei Livelli Essenziali di Assistenza per garantire diagnosi precoce e cure individualizzate in tutte le Regioni
L’udito è un bene prezioso, ecco il decalogo per ascoltare in sicurezza
Migliaia gli adolescenti e i giovani adulti che quotidiniamente corrono il rischio di sviluppare problemi uditivi a causa di uso improprio di dispositivi o esposizioni sbagliate a traumi sonori. In occasione del 'World Hearing Day' indetto dall'OMS, ecco alcune regole per proteggere l'udito e prevenire l'ipoacusia
Migranti, le priorità dell’OMS, Bustreo: «Formazione personale e pianificazione sanitaria»
Intervista al vice-direttore generale per la salute della famiglia, delle donne e dei bambini dell’Organizzazione Mondiale della Sanità, Flavia Bustreo. «Italia modello virtuoso nella gestione dei dati, ma servono profili specializzati per l’accoglienza»
Diabète d’urgence: 422 millions de malades
C’est une véritable alarme lancé par l’OMS sur le diabète d’urgence: le monde riche de la maladie causée par un trouble métabolique qui entraîne une forte concentration de sucres dans le sang et les complications graves avec une issue fatale a également pris des proportions d’une épidémie. L’OMS, dans son premier rapport complet sur la […]
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

Ex specializzandi, emendamento al Bilancio. Aiello (Ap): «Sbloccare transazione entro fine anno»

«Se andasse a buon fine la questione ex specializzandi si potrebbe sbloccare il turnover e finanziare le scuole di specializzazione» così il Senatore nell’intervista esclusiva a Sanità Informazi...
Salute

Fabrizio Frizzi: «Sulla salute non si scherza, ecco perché voglio medici aggiornati e voglio sapere tutto…»

Il popolare conduttore ai microfoni di Sanità Informazione parla del suo rapporto con la salute ed i camici bianchi: «Non sono ipocondriaco, ma sto attento ai segnali». Il racconto di quando donò ...
Lavoro

Cumulo contributivo, la carica dei 130mila. Oliveti: «Siamo pronti ma non è giusto che sia l’Inps a pagare i medici…»

«Il cumulo è diritto di civiltà, ma l’Enpam già prevedeva totalizzazione interna gratuita». A Sanità Informazione, il commento del Presidente della Cassa previdenziale dei medici Alberto Olive...