Sanità internazionale 28 settembre 2015

Santé internationale

Hôpitaux à cinq étoiles

Le modèle de TripAdvisor, la célèbre plate-forme où les utilisateurs peuvent évaluer et rédiger un compte rendu de lieux, hôtels et restaurants a trouvé un terrain fertile dans le monde de la santé aussi. En effet, il y a exemples d’excellence et points faibles presque partout et pour les citoyens c’est important de choisir en connaissance de cause où se guérir. Partager sur le web ses propres expériences chez les structures sanitaires peut constituer en fait un instrument efficace pour les utilisateurs. Le Ministère de la Santé Italien a conféré cette fonction au portail DoveSalute (www.dovesalute.gov.it): né au début du 2014, aujourd’hui il compte 65 structures hospitalières sujets à l’évaluation des utilisateurs. Selon le même exemple, ScegliereSalute est née en Juin 2015 (www.sceglieresalute.it), une startup de deux jeunes garçons des Pouilles. Et à l’étranger? Les citoyens du Royaume-Uni peuvent compter sur le portail  IWantGreatCare (https://www.iwantgreatcare.org/) pour exprimer et consulter des opinions sur les structures sanitaires d’outre-Manche. En attendant, un autodidacte de Toulouse a lancé Hospitalidée (https://hospitalidee.fr/), candidat à devenir le nouveau TripAdvisor de la santé en France.

Articoli correlati
GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

Ex specializzandi 1993-2006: «Riconosciuto diritto ad incremento triennale»

L’avvocato Marco Tortorella, uno dei massimi esperti della materia, spiega cosa cambia con le ultime sentenze del Tribunale di Roma: «La rivalutazione era prevista dalla normativa ma non era mai st...
Lavoro

Comparto sanità, sottoscritto in via definitiva il contratto. Sindacati soddisfatti, ma Nursing Up non firma

Se Sergio Venturi (Presidente del Comitato di Settore Regioni-Sanità) si dice contento del risultato e Serena Sorrentino (Segreteria generale Fp Cgil) è già al lavoro per il CCNL 2019/2021, Antonio...
Lavoro

Ex specializzandi, si riapre tutto: «La prescrizione non è mai scattata»

Il parere: «Senza normative e sentenze chiare e univoche, la prescrizione ad oggi non è decorsa». Consulcesi: «Pronta nuova azione collettiva»