Sanità internazionale 11 ottobre 2016

Aucune bourse pour les spécialisées : médecins sur le pied de guerre… en France

11 mois d’attente et les bourses ne sont pas encore arrivées. Les jeunes médecins inscrits au Diplôme d’études spécialisées (DES) en France pourraient être obligés d’abandonner leur formation. Ces derniers sont très remontés contre les autorités : «Nous comptions sur ces bourses pour payer les frais pédagogiques», se désolent ces médecins.   Si les bourses ne sont […]

11 mois d’attente et les bourses ne sont pas encore arrivées. Les jeunes médecins inscrits au Diplôme d’études spécialisées (DES) en France pourraient être obligés d’abandonner leur formation. Ces derniers sont très remontés contre les autorités : «Nous comptions sur ces bourses pour payer les frais pédagogiques», se désolent ces médecins.

 

Si les bourses ne sont pas octroyées cette année, ce sera l’abandon et l’annulation des inscriptions pour bon nombre des médecins inscrits aux DES pour défaut de paiement des frais d’inscription. Cela contraste avec la politique du gouvernement qui voulait doter tout le pays d’un personnel de santé qualifié. Car le déficit de spécialistes va augmenter de plus en plus, le ministère de la Santé avait décidé d’octroyer des bourses aux médecins pour se spécialiser : en 2014, des bourses ont été données à tous les médecins qui s’étaient inscrits. C’est dans ce contexte que les jeunes médecins ont décidé de laisser derrière eux des contrats pour entamer la spécialisation».

GLI ARTICOLI PIU’ LETTI
Lavoro

Ex specializzandi, emendamento al Bilancio. Aiello (Ap): «Sbloccare transazione entro fine anno»

«Se andasse a buon fine la questione ex specializzandi si potrebbe sbloccare il turnover e finanziare le scuole di specializzazione» così il Senatore nell’intervista esclusiva a Sanità Informazi...
Salute

Fabrizio Frizzi: «Sulla salute non si scherza, ecco perché voglio medici aggiornati e voglio sapere tutto…»

Il popolare conduttore ai microfoni di Sanità Informazione parla del suo rapporto con la salute ed i camici bianchi: «Non sono ipocondriaco, ma sto attento ai segnali». Il racconto di quando donò ...
Lavoro

Cumulo contributivo, la carica dei 130mila. Oliveti: «Siamo pronti ma non è giusto che sia l’Inps a pagare i medici…»

«Il cumulo è diritto di civiltà, ma l’Enpam già prevedeva totalizzazione interna gratuita». A Sanità Informazione, il commento del Presidente della Cassa previdenziale dei medici Alberto Olive...